Isolant biosourcé : quels enjeux avec la RE 2020 ?

Cette fois, c’est officiel ! Les dispositions de la réglementation environnementale 2020 sont entrées en vigueur au 1er janvier 2022. Cette nouvelle règle impose de prendre en compte l’intégralité du cycle de vie d’un bâtiment dans le calcul de son empreinte carbone. Ce qui pose la question de la durabilité et de la recyclabilité des matériaux utilisés.

La RE 2020 favorise aussi la construction de logements passifs, donc suffisamment isolés pour éviter toute déperdition de chaleur. Deux facteurs qui font des isolants biosourcés les meilleurs alliés de la construction de maisons individuelles pour 2022. Passons en revue leurs avantages !

Les isolants biosourcés : c’est quoi ?

Le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) définit un isolant biosourcé comme un matériau servant à l’isolation thermique ou phonique, dont au moins une partie de ses composantes est issue de la biomasse, d’origine animale ou végétale.

 Les produits isolants issus de la biomasse proviennent de plusieurs sources :

  • laine de mouton,
  • fibres de bois,
  • paille,
  • terre crue,
  • tissu,
  • ouate de cellulose,

Ce sont des matériaux naturels, réputés plus sains et qui peuvent être compostables ou recycables en fin de vie. Ils sont aujourd’hui devenus courants sur les chantiers, car ils ont prouvé leur qualité technique et leur sécurité, notamment en termes de résistance aux incendies.

Bon à savoir : Isolants biosourcés et carbone

Si la part des matériaux biosourcés dans la construction neuve est en France de 10% (CSTB), ce chiffre devrait être boosté par l’application de la réglementation environnementale 2020 : cette dernière a pour but de limiter l’empreinte carbone du secteur de la construction en calculant l’analyse de cycle de vie des bâtiments. Elle encourage donc l’utilisation de matériaux biosourcés, et notamment de ceux qui captent le carbone, ce qui est aussi le cas de plusieurs isolants !

La ouate de cellulose, un isolant biosourcé issu du recyclage

La ouate de cellulose est un isolant issu de la filière de recyclage du papier.

Son empreinte carbone est très faible, puisqu’elle ne nécessite que peu d’énergie pour sa fabrication. Elle pare aussi bien la chaleur en été que le froid en hiver, et isole également du bruit.

Elle est facile à mettre en œuvre sur n’importe quel chantier :

  • soit sous forme de panneaux semi-rigides (parfaits pour les maisons à ossature bois)
  • ou de flocons projetés (idéal pour l’isolation des combles perdues).

Il s’agit de l’un des matériaux isolants biosourcés dotés des meilleurs rapports qualité-prix du marché.

La ouate de cellulose présente toutefois l’inconvénient d’être difficilement recyclable une fois installée. Elle peut, en outre, être dégradée en cas de forte humidité et elle reste sujette au tassement.

La laine de mouton : un isolant très bio !

La laine de mouton peut aussi servir d’isolant, et c’est d’ailleurs un matériau utilisé traditionnellement par les nomades de Mongolie pour protéger leurs yourtes.

La laine est tondue sur les moutons, avant d’être lavée, cardée, et traitée afin d’être présentées sous la forme de rouleaux d’isolants.

On dit souvent qu’elle constitue l’isolant le plus écologique sur le plan du cycle de vie, car, depuis la fin des filatures en Europe occidentale, les éleveurs de notre pays ont pris l’habitude de se débarrasser des toisons coupées chaque année sur leurs bêtes au lieu de les utiliser. En optant pour la laine de mouton, vous contribuez donc à faire en sorte que cette matière ne soit plus perdue !

Cette matière constitue en outre un très bon isolant thermique et phonique, et protège mieux du froid votre maison que la plupart des isolants sur le marché. Elle résiste bien mieux à l’humidité que les autres matériaux, ce qui lui donne une longévité très importante.

Du côté de ses limites, on retient qu’elle ne peut être posée que dans les combles du fait de sa présentation sous la forme de rouleaux. Enfin, elle ne protège pas très bien de la chaleur.

La fibre de bois : un isolant complètement recyclable

La fibre de bois est un isolant qui provient d’un défibrage de copeaux de bois qui sont ensuite liés par un liant à base de polyuréthane.

Vous pouvez la trouver présentée en panneaux, ou bien en vrac sous forme de flocons.

Elle possède de bonnes qualités d’isolation thermique et phonique et petit plus, résiste aux insectes, aux moisissures et champignons. Enfin, elle est entièrement recyclable.

En revanche, la fibre de bois craint l’humidité et s’avère moins résistante aux incendies que les autres matériaux isolants. Son prix peut également être plus élevé.

Si la RE2020 bouscule la construction de maisons individuelles en favorisant l’utilisation de nouveaux matériaux, notamment biosourcés, elle rebat également les cartes des modes de chauffage. L’installation d’une chaudière au gaz est fortement réduite dans les logements neufs, par exemple, depuis le 1er janvier 2022. Découvrez avec votre conseiller construire.fr les nouveautés réglementaires et les opportunités d’être plus écolo dans sa maison !

Partager cette actualité:

Recevoir nos actualités

A la une

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A lire également
Construire.fr

Créer une cuisine d’été, ce n’est pas si difficile…

Votre maison neuve finie, vous n’avez aucune excuse pour...

Trophées de la construction 2022 : les logements individuels

A quelques semaines de l'annonce des lauréats du concours...

Comment réduire le coût de construction d’une maison ?

Faites la chasse aux économies ! Le budget de construction d’une...

Vide Sanitaire : Dans quel cas et pourquoi ?

Vide-sanitaire : Dans quel cas et pourquoi ? Indispensable pour...